Lutte contre le gaspillage alimentaire


CONTEXTE

Selon la FAO, environ un tiers de la production mondiale de produits alimentaires destinés à la consommation humaine sont perdus ou gaspillés, ce qui représente environ 1,3 milliard de tonnes par an. Il y a de très nombreuses sources de gaspillage qui vont de la simple spéculation au gaspillage final dans les foyers en passant par des impondérables logistiques ou les politiques de vente des supermarchés.

Plusieurs équipes de recherche se sont attachées à l’étude de ce problème. Parmi celles-ci on note des travaux communs menés entre une équipe d’un laboratoire commun Centrale-ensa et une équipe d’Audencia sur l’utilisation des technologies de la réalité virtuelle pour le marketing des « fruits et légumes moches ». L’idée consistait à s’attaquer au gaspillage effectué dans les rayons fruits et légumes en grandes et moyennes surfaces qui ne proposent le plus souvent que des fruits et légumes parfaitement calibrés.

 

OBJECTIFS

L’objectif de ce atelier est donc de réfléchir collectivement, avec des sensibilités et des cultures différentes, à des actions pour lutter contre ce gaspillage alimentaires. Bien entendu, de nombreuses choses ont été tentées déjà, il s’agit d’abord d’établir ce qui ne marche pas complètement et d’autre part de réfléchir à de nouvelles idées qu’une équipe mono-disciplinaire ne serait probablement pas capable de proposer ni de concevoir toute seule.

 

LIVRABLES

Les livrables contiennent :
– l’état des lieux : le gaspillage alimentaire dans le monde et dans les pays développés en particulier, les différentes tentatives pour le réduire et leurs effets
– les actions imaginées par les étudiants

Ils ont deux formes : un petit document de synthèse résumant les enjeux et les propositions et un film d’illustration.

 

MOTS-CLES

Gaspillage alimentaire / Nouvelles technologies / Marketing

 

RESPONSABLE PEDAGOGIQUE

Guillaume Moreau (Centrale Nantes)